Un point arraché face au Cercle

CERCLE 2

MOUSCRON 1

CERCLE : Hubert ; Ueda, Taravel, Panzo ; Gory, Biancone, Donsah, Hazard ; Dekuyper, Hoggas, Peeters (42eSommers (58e Panzo)).

MOUSCRON : Vasic ; De Medina, Queiros, Godeau, Pietrzak ; Wimmer, Garcia (55e Mohamed), Van Durmen ; Osabutey, Omoigui, Olinga (89e Antonov).

ARBITRE : M. DIERICK.

AVERTISSEMENTS : Osabutey, Godeau, Sommers, Biancone, Queiros, De Medina.

LES BUTS : 1e Peeters 0-1, 22e Omoigui 1-1, 74e Gory 2-1, 83e Mohamed (sur pen.) 2-2

BRUGES – Privé de deux éléments importants de son entrejeu, Bernd Hollerbarch était contraint de modifier son plan de bataille. Wimmer, comme ce fut souvent le cas en fin de match, Wimmer était placé dans l’entrejeu aux côtés de Garcia et Van Durmen. Autre première de la saison pour les Rouge et Blanc, la titularisation de Cédric Omoigui sur le front de l’attaque. Les choses commençaient de la plus mauvaise des façons pour les Hurlus. Sur leur première occasion, les joueurs du Cercle ouvraient la marque par Peeters. Menés à la marque, les hommes de Bernd Hollerbach subissaient le pressing de leurs adversaires du jour sans donner l’impression de pouvoir réagir. A la 6e puis à la 8e, il fallait même deux superbes sorties de Vasic dans les pieds de Gory pour éviter le K.-O. La soirée s’annonçait très compliquée pour les Mouscronnois qui venaient de concéder trois occasions franches dont un but en moins de dix minutes. Après cette longue période de flottement, les Hennuyers mettaient enfin le nez à la fenêtre. Osabutey débordait bien sur son côté avant le servir Garcia dans l’axe, l’Espagnol servait intelligemment Omoigui qui fêtait sa première titularisation en remettant les deux équipes à égalité.

Au retour des vestiaires, le match reprenait sur un bon rythme et les deux équipes se montrés bien décidées à décrocher les trois points de la victoire. Et sans une nouvelle intervention de Vasic à la 54e, les Brugeois auraient pu prendre l’avantage. De leur côté, les Hurlus ne réussissaient pas à déborder la défense brugeoise et le danger restait concentré sur le but de Vasic. A dix-sept minutes du terme c’était une nouvelle fois le portier hurlu qui sauvait son équipe sur une tentative à bout portant de Gory. Les Mouscronnois ne tenaient pas compte de ces nombreux avertissements et à la 74e, Gory, encore lui, propulsait le ballon, de la tête, au fond des filets de Vasic. La messe semblait être dite pour des Hurlus incapables de changer de rythme ou d’élever leur niveau de jeu. Il fallait finalement un penalty accordé aux Hurlus pour Dimitri Mohamed remette les deux équipes à égalité.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. Si vous continuez à utiliser ce site Web, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
OK