Racines du club

Les racines du club

Le club voit le jour en 1922 avec les créations successives de l’Association Athlétique Mouscronnoise et du Stade Mouscronnois.

En 1964, ces deux entités fusionnent pour former le Royal Excelsior Mouscron.

En 1990, le Royal Excelsior Mouscron et le Rapid Club Luingnois (créé en 1976) fusionnent pour former un nouveau club avec la même nomination : le Royal Excelsior Mouscron.

Histoire récente

A la suite de la mise en liquidation de l’Excelsior Mouscron dont le matricule 224 fut radié par la Fédération Belge, le club renait suite au rachat du matricule 216 du RRC Péruwelz par la SCRL « Futurotop Wp » créée au début de l’année 2010 par un groupe de 9 investisseurs et composée de personnalités régionales.

L’objectif était de redonner vie et sens aux importantes infrastructures sportives appartenant aux pouvoirs publics mouscronnois et d’assurer la pérennité et le développement du Centre de Formation Futurosport. A cette époque, le matricule 216 du RRC Péruwelz évoluait en Division 3.

Fier de porter ses couleurs historiques rouge et blanc, le club rebaptisé Mouscron-Péruwelz, remplaça le blanc par le bleu afin de faire honneur au club racheté qui jouait en bleu et blanc.

RMP

A la suite de la mise en liquidation de l’Excelsior Mouscron dont le matricule 224 fut radié par la Fédération Belge, le club renait suite au rachat du matricule 216 du RRC Péruwelz par la SCRL « Futurotop Wp » créée au début de l’année 2010 par un groupe de 9 investisseurs et composée de personnalités régionales.

L’objectif était de redonner vie et sens aux importantes infrastructures sportives appartenant aux pouvoirs publics mouscronnois et d’assurer la pérennité et le développement du Centre de Formation Futurosport. A cette époque, le matricule 216 du RRC Péruwelz évoluait en Division 3.

Fier de porter ses couleurs historiques rouge et blanc, le club rebaptisé Mouscron-Péruwelz, remplaça le blanc par le bleu afin de faire honneur au club racheté qui jouait en bleu et blanc.

Durant la saison 2010-2011, les dirigeants entament des discussions destinées à favoriser un partenariat avec le LOSC, sacré Champion de France. Un protocole d’accord définissant les modalités de ce partenariat est approuvé par les conseils d’administration des deux clubs sportifs.

En mai 2011, le RMP termine en tête du championnat de promotion A, à égalité de points avec le Royal Géants Athois. Une victoire de moins l’oblige à disputer le tour final, où il bat successivement Sprimont (4-0), Ternat (1-2 a.p.) et Petegem (2-0). Le RMP monte en DIVISION 3!

A la veille du coup d’envoi de la saison 2011-2012, le club annonce ses ambitions. Celles-ci sont confirmées en exécution de la première phase de la convention de partenariat convenue avec le LOSC, en novembre 2011, qui entre dans le capital social de Futurotop WP et qui acquiert 26% de son capital social. Deux représentants du LOSC siègeront désormais dans le conseil d’administration du RMP. Cette saison, alors que La Louvière prend le meilleur départ, Mouscron Péruwelz bat les Loups lors de la 10ème journée et s’installe, trois semaines plus tard, en tête du championnat de Division 3. Il sera impossible de les en déloger avant le terme de la compétition. En ayant aligné plus de 30 matchs sans défaite, le club remporte le trophée Pappaert 2012 du quotidien sportif La Dernière Heure.

Alors que le club poursuit sa progression et entame son fabuleux Come-Back, il obtient sa licence de Division 2 le 6 avril 2012. Dans la foulée, le 24 mai 2012, en exécution de la deuxième phase du Protocole d’Accord convenu entre les parties, le LOSC devient actionnaire majoritaire du club et détient globalement 51% de son capital social. Edward Van Daele, ancien Vice-Président, est nommé en qualIté de Président du
club.

En mai 2013, après une saison remarquable, le club termine deuxième de Division 2 et dispute le tour final. Il termine premier ex-aequo avec le Cercle Brugge KSV mais le goal average de leurs confrontations directes (4-2) permet à Bruges de se maintenir en Division 1.

En mai 2014, le club remporte le tour final de Division 2 en s’imposant 2-4 à Saint-Trond lors de la dernière journée : le RMP monte en Division 1. Revoilà le club à sa place quatre ans après sa disparition !

Pour son retour en Division 1 lors de la saison 2014-2015, le RMP ne cesse d’impressionner en s’imposant notamment 5-2 face au Standard ou 4-0 face au Cercle Brugge KSV pour se retrouver rapidement à la deuxième place du championnat. Plus tard, le club retrouve au cours de la saison sa place de promu mais arrive tout de même à se maintenir dans l’élite.

Le 17 avril 2014, le club reçoit l’autorisation du palais de porter le nom « Royal ». A partir du 4 novembre 2014, le club poursuivra son chemin en ajoutant ce terme à sa dénomination.

Le 31 mars 2015, les membres fondateurs du club rachètent les parts du LOSC.

Le 30 juin
2015
, la société Gol Football Malta Limited acquiert 90% des parts de la SCRL.

Le 5 mars 2016, lors de l’avant-dernière journée de championnat, le club bat Anderlecht et assure ainsi son maintien en Division 1.

Le 24 juin 2016, l’URBSFA acte le nouveau nom du matricule 216. Le club devient le Royal Excel Mouscron. Le 30 juin 2016, l’Assemblée générale du club accepte la démission d’Edward Van Daele. Patrick Declerck devient le troisième Président du club.

Avec ce nouveau départ, le Royal Excel Mouscron retrouve ses couleurs historiques et l’identité qui était la sienne depuis sa création en 1922. Au-delà du nom retrouvé, le club développe une nouvelle charte graphique, à la fois moderne et fidèle à lui-même. Son nouveau projet, ambitieux et réaliste, a pour objectif d’assurer le développement et la progression du club sur tous les plans ainsi que celui de la communauté des Hurlus.

Lors de la saison 2016-2017, le Royal Excel Mouscron débute difficilement le championnat mais grâce à des victoires importantes contre ses concurrents directs et en accrochant certains ténors de la Jupiler Pro League, le club réussi à engranger des points importants au classement.

Les supporters de l’Excel auront vécu de folles soirées au Canonnier avec notamment un match nul 2-2 contre le KRC Genk et une victoire 2-1 contre le Standard lors de l’avant-dernière journée de championnat. Le plus grand moment d’émotions de la saison se déroulera lors de l’ultime journée de la phase classique avec un derby à Courtrai.

L’Excel devait impérativement s’imposer et espérer un faux pas de son concurrent direct, Westerlo, afin de s’assurer une place en D1A l’année suivante. Poussés par une horde de supporters Hurlus qui se sont déplacés en nombre, les joueurs ont réalisé une performance de toute haute voltige et grâce à un but de Mahmoud Hassan et un auto-but courtraisien, l’Excel s’est imposé 0-2 en terre courtraisienne.

Revivez les émotions de ce match fou grâce au reportage de notre Web TV : https://www.youtube.com/watch?v=4wx7oAOez4I

Contrairement à la saison précédente, lors de la saison 2017-2018, le Royal Excel Mouscron entame le championnat avec un joli 13/18 avec notamment des très belles victoires contre Gand (3-1) et Bruges (2-1) à domicile. Grâce à ce début de championnat de folie et une solidité à domicile, les Hurlus se sauvent plus facilement que la saison précédente et terminent le championnat à la 14 ème place.

Cette saison fut marquée par l’explosion de Taiwo Awoniyi et Jonathan Bolingi à la pointe de l’attaque grâce à des caviars servis par Omar Govea. Ces 3 joueurs auront réussi à retirer leur épingle du jeu sous les ordres de Mircea Rednic afin de réussir une saison pleine.

Lors de la saison 2018-2019, le club a connu l’un de ses plus mauvais départs en championnat. Malgré travail et rigueur, les résultats ne venaient pas mais comme souvent, après la pluie vient le beau temps. L’arrivée de Bernd Storck combinée à des transferts hivernaux intelligents et un stage en Espagne efficace, le Royal Excel Mouscron sort la tête de l’eau et enchaine les bons résultats. Comme chaque année, l’équipe fut intraitable à domicile et elle régala ses fidèles supporters contre les grosses équipes du championnat avec par exemple un match nul contre le Standard (0-0), une victoire contre Gand (3-1), une victoire contre Anderlecht (3-1) et une victoire dans le derby wallon contre Charleroi (3-0). Contrairement aux autres années le Royal Excel Mouscron se déplaçait aussi très bien loin de l’enceinte du Canonnier avec une victoire contre le futur champion Genk (1-2), une victoire à Gand (1-2), un match nul au Standard (1-1) et une très belle victoire à Bruges (1-2) pour clôturer la saison.

Ces résultats fantastiques contres les grosses équipes accompagnés d’autres très bons résultats contre des équipes de milieu et bas de classement ont constitué une très jolie 2eme partie de championnat avec un 26/33 et une série de 9 matchs dans défaites pour clôturer la phase classique. Cette fin de saison exceptionnelle aura permis au club de se classer 10èmemalgré un départ mitigé.

Cette saison 2018-2019 aura été sans aucun doute la saison la plus aboutie du club depuis son retour dans l’élite du football belge. De nombreux joueurs talentueux auront réussi à exploser sous les ordres de Bernd Storck comme Taiwo Awoniyi (Revenu de Gand en janvier où il n’a pas eu sa chance), Manuel Benson (Prêté par Genk et sélectionné avec les diablotins suite à ses très bonnes performances avec l’Excel), Jean Butez, Selim Amallah, Mergim Vojvoda, Franck Boya, …

Royal Excelsior Mouscron
Saison-96-97-2
Saison-97-98-2
Saison-98-99-2
Saison-99-2000-3
Saison-2000-2001-2
Saison-2001-2002-1
Saison-2002-2003-2
Saison-2003-2004-1
Saison-2004-2005-2
Mouscron/ Présentation de l'Excelsior de Mouscron
1 er rang en haut :Christophe Soyez, Alexandre Teklak, Bayard bertin Tomu, Romain Haghedooren, Olivier Besengez, Patrice Luzi, Demba Ba, Adnan Custovic, Bastien Chantry,  Christophe Martin, Denuit

Rang du milieu: Delmotte, jean-Felix Dorothée, Pacho Sanchez, Jean-Philippe Charlet, Didier Vandenabeele, gil Vandenbrouck, Claude Verspaille, Steve Dugardein, Sébastien Grimaldi, Van Gijseghem, patrck Stélandre

Rang du bas: kevin Hatchi, Maciel, David Grondin, jacques Vandewalle,  Alain Tirloit, Van Daele, D'Haese, geoffrey Toyes, Karim Fellahi, Adolp Tohoua, 


BELGA PHOTO YVES BOUCAU
Saison-2006-2007-1
Saison-2007-2008-1
Saison-2009-2010-1
Championnat D2 Saison 2012-2013
Saison-2015-2016-2
Saison16-17
Saison17-18
Saison18-19
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. Si vous continuez à utiliser ce site Web, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
OK