Les Hurlus poursuivent sur leur lancée et signent un sept sur neuf

MOUSCRON 2 – LA GANTOISE 1

MOUSCRON : Vasic ; Godeau, Boya, De Medina ; Pietrzak, Hocko, Mohamed (27eVan Durmen), Bakic, Campins ; Osabutey (73ePierrot), Allagui (61eAntonov).

LA GANTOISE : Kaminski ; Ngadeu, Plastun, Owusu, Asare ; Odidja, Bezus, Verstraete (67eDavid), Lustig (77e Castro Montes); Sylla, Depoitre (63eKvilitaia).

ARBITRE : M. BOTERBERG.

AVERTISSEMENTS : Asare.

LES BUTS : 25eDepoitre 0-1, 33e Boya 1-1, 44eCampins 2-1.

MOUSCRON – Quelques changements dans le onze de base de Bernd Hollerbach avec les titularisations de Pietrzak et Osabutey qui faisaient leur première apparition officielle sous les couleurs de Royal Excel Mouscron. Dans les rangs gantois on pointait également une première puisque Depoitre débutait la rencontre. Les Hurlus entamaient bien la rencontre et semblaient maitriser leur sujet. Pourtant la première occasion franche était à mettre au crédit des visiteurs. Depoitre, de la tête, testait les réflexes de Vasic qui, d’une envolée spectaculaire, captait le ballon. Les Mouscronnois ne tenaient pas compte de cet avertissement. A la 25e, le Tournaisien, encore lui, profitait d’un bon centre pour jaillir au premier poteau et tromper Vasic d’une jolie tête croisée. Comme la semaine dernière face à Anderlecht, les hommes de Bernd Hollerbach se montraient très (trop) timides offensivement. Mais peu après la demi-heure de jeu, Boya, replacé en défense centrale, s’offrait une petite percée offensive et décochait une frappe dont il a le secret. Le ballon, légèrement dévié ne laissait aucune chance à Kaminski. Déjà précieux quand il s’agit de cadenasser une défense le Camerounais prouvait qu’il était également capable de faire sauter les verrous. Ce but égalisateur donnait des ailes aux Rouge et Blanc. Benjamin Van Durmen monté au jeu à la place de Mohamed, blessé, adressait un bon centre pour Campins qui se montrait plus prompt que le défenseur gantois et poussait le cuir au fond des filets.

Au retour des vestiaires, les Gantois, touchés dans leur amour-propre se jetaient à l’assaut des buts mouscronnois mais les Hurlus restaient bien organisés. De plus, ils restaient dangereux en reconversion offensive grâce, notamment, à la vitesse de Jonah Osabutey.  Les dix dernières minutes étaient difficiles pour les cardiaques mouscronnois mais au final les Hurlus décrochaient une nouvelle victoire et engrangeaient un septième point pour beaucoup inespéré avec le calendrier proposé aux Frontaliers.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. Si vous continuez à utiliser ce site Web, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
OK