Mouscron s’incline lourdement face au Standard

STANDARD 4

MOUSCRON 1

STANDARD : Bodart, Vojvoda, Laifis, Bastien, Gavory, Bokadi, Bastien, Cimirot, Amalah, Lestienne (81eFai); Mpoku (73e Carcella), Emond.

MOUSCRON : Vasic ; Pietrzak (66eAntonov), Godeau, Boya, De Medina, Campins ; Hocko, Bakic, Mohamed (52eVan Durmen); Olinga, Osabutey (77ePierrot).

ARBITRE : M. LAFORGE.

AVERTISSEMENT : De Medina.

LES BUTS : 13eet 22e Lestienne 2-0, 47eAmallah 3-0, 50eLaifis (csc) 3-1, 88eEmond 4-1.

SCLESSIN – Seul changement par rapport à l’équipe de la semaine dernière qui avait pris la mesure de La Gantoise, la titularisation de Fabrice Olinga en lieu et place de Sami Allagui. Du côté du Standard, Noë Dussennne payait les pots cassés après la défaite à Saint-Trond et prenait place sur le banc des remplaçants. Quant à Amallah et Vojvoda, ils étaient sur la pelouse au coup d’envoi. Dès l’entame de la rencontre, les Hurlus prouvaient qu’ils n’avaient pas fait le déplacement pour se contenter d’un rôle de figuration. Comme à leur habitude, ils exerçaient un pressing haut sur leurs adversaires tout en laissant peu d’espaces. Pourtant à la 13e, Gavory adressait un centre en retrait qui passait au sein de la défense sans qu’un seul joueur ne parvienne à s’en saisir. Lestienne, au deuxième poteau, n’en demandait pas tant et poussait le ballon au fond des filets de Vasic. L’ancien mouscronnois avait décidé de faire mal à son club formateur pour cette 4ejournée de compétition. Moins de dix minutes après l’ouverture du score, il récupérait un ballon qui trainait aux abords du rectangle, et d’une jolie frappe croisée, il trompait la vigilance de Vasic pour la deuxième fois de l’après-midi. Après une bonne entame de match, les hommes de Bernd Hollerbach semblaient dépassés par les événements et incapables de réagir. Au retour des vestiaires, Selim Amallah inscrivait un but après seulement vingt secondes de jeu en s’offrant une promenade de santé dans la défense mouscronnoise avant de décocher une frappe imparable. La messe était dite pour les Hurlus qui montraient la plus mauvaise facette de leur jeu sur la pelouse du Standard. Les Rouge et Blanc réduisaient malgré tout la marque sur une mésentente entre Laifis et Bodart. Après ce but, les mouscronnois semblaient reprendre espoir et rééquilibraient les débats mais ils ne parvenaient pas à traduire cela au marquoir. Au contraire, Emond donnait son allure finale au score à deux minutes du terme.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. Si vous continuez à utiliser ce site Web, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
OK