Les Hurlus s’imposent en amical face à Deinze

MOUSCRON 1

DEINZE 0

MOUSCRON : Butez ; Antonov, Huyghebaert, Buatu, Sadiku, Ciranni ; Mohamed, Spahiu, Ippolito (46eKuzmanovic); Pierrot, Olinga.

DEINZE : Vandenberghe ; Goossens, Boone, De Greef, Le Postellec ; Challouk, Brulmans, De Smul, Mezine ; Carlos, Hamdi.

LES BUTS : 60Pierrot 1-0.

MOUSCRON – Bernd Hollerbach profitait de ce match d’entraînement face à Deinze pour donner du temps de jeu aux remplaçants. Seul Dimitri Mohamed, victime d’un coup direct au tendon d’Achille lors du match face à La Gantoise, faisait figure d’exception. En première période les occasions n’étaient pas nombreuses, que ce soit dans les rangs mouscronnois ou dans ceux des visiteurs. Une tête (trop) croisée de Pierrot et une frappe de Mezine qui obligeait Butez à la parade, à part cela, pas grand-chose à se mettre sous la dent.

Après la pause, les Mouscronnois mettaient un peu plus de cœur à l’ouvrage et Spahiu se créaient rapidement une occasion d’ouvrir la marque. Mais Vandenberghe se montrait plus prompt que le médian mouscronnois et gagnait le face-à-face. Ce n’était que partie remise pour les Hurlus. A l’heure de jeu, Ciranni adressait un bon centre que Pierrot reprenait victorieusement de la tête. Moins d’un quart d’heure plus tard, l’international haïtien s’offrait une occasion de doubler la mise mais il perdait son tête-à-tête avec le portier flandrien. Les joueurs de Deinze réagissaient en se créant l’une ou l’autre opportunités mais ils manquaient de précision dans le dernier geste comme sur cette frappe à bout-portant qui passait largement au-dessus des buts de Butez. Mais le score restait inchangé et les Mouscronnois s’imposaient sur le plus petit écart sans avoir été vraiment convaincants.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. Si vous continuez à utiliser ce site Web, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
OK