Les Hurlus renversent une rencontre mal embarquée

MOUSCRON 2

LOMMEL 1

MOUSCRON: Gillekens; Duplus, Angiulli, Mohamed; Bocat, Carcela (85e Vroman), Lepoint (16e Dekuyper(61eBourdouxhe) ), Diandy, Tainmont ; Chevalier, Ribeiro.

LOMMEL: Fiermarin;  Lemoine, Neven, Wuytens; Belghali (76e Boussouf), Henkens, Thordason, Roque (84eDiego); Arzani, Verschueren, Sales.

ARBITRE: M. DENIL.

AVERTISSEMENTS: Verschueren, Arzani, Tainmont, Diandy.

LES BUTS : 10e Arzani 0-1, 59e Carcela 1-1, 65e Bocat 2-1,

MOUSCRON – Pour la réception de Lommel, José Jeunechamps était privé des services de Bakic et de Myny suspendus. Cela donnait l’occasion à Diandy et Carcela de fêter une titularisation face à leurs supporters.

Le début de la rencontre était équilibré entre les deux formations même si les joueurs de Lommel donnaient l’impression d’être un peu plus inspirés. Cette impression se traduisait rapidement au marquoir. Arzani, bien servi dans le dos d’Angiulli venait fusiller Gillekens à bout portant.

On ne pouvait pas imaginer pire scenario pour cette rencontre extrêmement importante pour les Rouge et Blanc. Mais le sort s’acharnait sur les Mouscronnois puisqu’après seulement un quart d’heure de jeu, ils devaient se priver des services de leur emblématique capitaine Christophe Lepoint. L’ancien gantois sortait sur blessure.

Les Hurlus réagissaient par le biais de Chevalier mais la belle frappe de l’ancien courtraisien était détournée en corner par Fiermarin. Dans cette première période, les hommes de José Jeunechamps, menés à la marque confondaient trop souvent vitesse et précipitation et ne parvenaient pas à créer le danger devant le but de Fiermarin.

La mi-temps était sifflée avec ce but d’avance pour les visiteurs ce qui avait le don de mettre le coach mouscronnois dans une colère noire.

Cela ne changeait pas grand-chose à la donne puisqu’il fallait deux arrêts de Gillekens pour empêcher les joueurs de Lommel de faire le break.

Peu avant l’heure de jeu, les Mouscronnois donnaient l’impression de revenir dans la rencontre et mettaient peu à peu la pression sur la défense de Lommel qui tenait bon.

Leurs efforts étaient récompensés juste avant l’heure de jeu. Joachim Carcela venait inscrire son troisième but de la saison au terme d’une action confuse dans le rectangle de Lommel.

Ce but redonnait espoir à tout le Canonnier. Et que dire des espoirs mouscronnois lorsque Bocat, d’une belle volée, redonnait l’avantage aux hommes de José Jeunechamps. D’autant que de l’autre côté du terrain lorsque les visiteurs parvenaient à créer le danger ils tombaient sur un Gillekens des grands jours.

Au final les Hurlus décrochaient une victoire obtenue dans la douleur mais c’est aussi de cette façon qu’on réussit un championnat.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. Si vous continuez à utiliser ce site Web, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
OK