Encore deux points de perdus pour les Mouscronnois

MOUSCRON 1

ANDERLECHT 1

MOUSCRON: Koffi; Ciranni, Silvestre, Agouzoul, Mohamed ; Badibanga (80e Olinga), Nlandu (46e Bakic), Onana, Xadas (67e Lepoint), Tabekou; Da Costa.

ANDERLECHT: Wellenreuther; Lawrence (91e Murillo), Delcroix, Miazga, Sardella; Lokonga, Vlap (46e Trebel), El Hadj (77e Dimata); Mukairu (46e Larsen), Nimecha, Amuzu (64e Dauda).

ARBITRE: M. SMET

AVERTISSEMENTS: Delcroix, Xadas, Agouzoul,

LES BUTS: 18e Xadas 1-0, 90+3 Nmecha (pen.) 1-1.

MOUSCRON – Pour la venue d’Anderlecht au Canonnier, Jorge Simao avait réservé une petite surprise. Le coach portugais avait décidé d’aligner Darly Nlandu dans l’entrejeu mouscronnois aux côtés de Junior Onana de retour de suspension. Badibanga aussi recevait les faveurs de l’entraîneur aux dépens de Fabrice Olinga qui prenait place sur le banc.

Les Hurlus débutaient bien la rencontre en ne laissant que très peu d’espaces à leurs adversaires du jour en imposant un pressing haut et intense. Bien organisés, les hommes de Jorge Simao empêchés les Anderlechtois de développer leur jeu.

Les Hurlus n’allaient pas se contenter de bloquer les velléités anderlechtoise. A la 18e, Xadas profitait d’une mésentente entre les défenseurs centraux adverses pour pousser le ballon au fond des filets. Mais les hommes de Vincent Kompany ne baissaient pas les bras et rétablissaient rapidement l’égalité mais le VAR intervenait et signalait une position de hors-jeu au début de l’action pour le plus grand bonheur des Rouge et Blanc. La suite de la première mi-temps se poursuivait sur le même rythme avec des Mouscronnois bien organisés et des Anderlechtois toujours en difficulté.

Au retour de vestiaires, les deux entraîneurs opéraient des changements. Vlap et Mukairu cédaient leur place à Trebel et Larsen alors que du côté hurlu, Bakic remplaçait Nlandu. Les hommes de Kompany se créaient directement une grosse occasion par le biais de Miazga qui voyait sa frappe terminer sa course dans le filet latéral des buts de Koffi. Les Mauves étaient bien plus présents dans les duels qu’en première période et les Hurlus subissaient sans donner l’impression de pouvoir réagir. Ils ne parvenaient pas à suivre le tempo imposé par les visiteurs et commettaient de plus en plus de fautes pour contrer les offensives anderlechtoises. Les Mouscronnois parvenaient toutefois à sortir la tête de l’eau de temps à autre sur un contre rapide.

Dans les dix dernières minutes de la rencontre, ils se créaient plusieurs occasions de faire le break mais il manquait toujours un petit quelque chose pour faire la différence. De leur côté, les Anderlechtois bénéficiaient d’un penalty généreusement accordé pour revenir au score à quelques secondes du coup de sifflet final.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. Si vous continuez à utiliser ce site Web, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
OK