Un partage au goût de victoire

MOUSCRON 2
OHL 2
MOUSCRON : Koffi ; Ciranni, Silvestre, Agouzoul, Mohamed (57e Tabekou); Olinga (69e Badibanga), Bakic (44e Hocko), Onana, Faraj, Xadas; Da Costa.
OHL : Romo; Jemelka, Ngawa, Tamari (90e Eppiah), Sowah; Kotysch, Mercier, Hubert, De Norre; Vekemans, Vlietinckx (83e Myny).
ARBITRE: M. LAMBRECHTS
AVERTISSEMENTS: Ciranni, Agouzoul, Koffi, Vekemans, Tabekou.
LES BUTS : 42e Vlietinckx 0-1, 55e Hubert (pen.) 0-2, 71e et 78e Da Costa 2-2.

MOUSCRON – Petite surprise du côté d’OHL, l’absence de Thomas Henry suite à une blessure à la cheville. Dans l’absolu, une bonne nouvelle pour les Hurlus, qui avaient subi les affres de l’attaquant français lors de la dernière confrontation entre les deux formations.
Du côté mouscronnois, Jorge Simao récupérait Marko Bakic de retour de suspension. Pour le reste, pas de changement dans l’effectif mouscronnois par rapport à celui qui avait pris la mesure du Beerschot. Les Rouge et Blanc entraient bien dans la rencontre et ils étaient les premiers à tenter leur chance sur une frappe à distance de Fabrice Olinga après deux minutes de jeu. Mais les Louvanistes ne se laissaient pas impressionner par ce bon départ et Hubert répondaient, à son tour, d’une belle frappe à distance juste à côté des buts défendus par Koffi. Ce fut ensuite Onana qui prenait sa chance à distance mais Romo était sur la trajectoire.
Malgré l’absence de Thomas Henry, les hommes de Marc Brys parvenaient à se montrer dangereux en exploitant les flancs, notamment le gauche, en profitant de la vitesse de Vlietinckx et de Sowah. Mais la plus grosse occasion de la première période était à mettre au crédit des Hurlus. Olinga bien isolé par Koffi se retrouvait en face-à-face avec Romo mais Ngawa effectuait un retour in extremis. Ce fut ensuite au tour du portier de Mouscron de sortir le grand jeu pour éviter l’ouverture du score sur une très belle frappe de Tamari. A la 30e Sowah aurait dû être exclu pour une faute sur Bakic mais l’arbitre de la rencontre ne lui montrait que le jaune et le VAR ne réagissait pas…
Juste avant la pause, Vlietinckx se trouvait au bon endroit pour tromper Koffi du plat du pied. Les Hurlus concédaient ce but au plus mauvais moment.
Au retour des vestiaires, les Mouscronnois étaient bien décidés à rétablir l’égalité rapidement. Mais ils butaient souvent sur la bonne organisation louvaniste. Mais au lieu de revenir à la marque, ils concédaient un penalty pour une sortie hasardeuse de Koffi. Hubert le transformait et permettait aux Louvanistes de faire le break. A vingt minutes du terme, les hommes de Jorge Simao réduisaient enfin la marque par Da Costa idéalement servi par Tabekou. Ce n’était pas fini pour les Mouscronnois. Le Capverdien rétablissait l’égalité en puisant une nouvelle fois dans ses réserves pour faire la différence.
Au final, les Mouscronnois décrochaient une unité au courage et en faisant preuve de réalisme dans les vingt dernières minutes de la rencontre.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. Si vous continuez à utiliser ce site Web, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
OK