Un match de référence pour les Hurlus

MOUSCRON 3

BEERSCHOOT 1

MOUSCRON : Koffi ; Ciranni, Agouzoul, Silvestre, Mohamed ; Faraj, Hocko, Onana, Xadas (80e Postolachi), Olinga (68e Tabekou)f; Da Costa (77e Badibanga).

BEERSCHOOT : Vanhamel; Van Den Bergh, Prychynenko (59e Van Den Bujs), Eleke,  Bourdin; Suzuki,  Holzhauser, Pietermaat (61e Sanyang), Sanusi; Coulibaly, Mboko (56e Halaimia) .

ARBITRE: M. PUT

AVERTISSEMENTS: Holzhauser, Prychynenko,

LES BUTS:  12e Onana 1-0, 57e Da Costa 2-0, 76e Tabekou 3-0, 82e Holzhauser 3-1.

MOUSCRON – Après la déconvenue enregistrée face à OHL durant la semaine, les Mouscronnois se devaient de réagir pour éviter de s’engluer encore un peu plus à la dernière place du classement général. Mais face à la meilleure attaque de la compétition, la tâche des hommes Jorge Simao s’annonçait ardue.

Si les Anversois sont prolifiques sur le plan offensif, on sait également qu’ils prennent aussi souvent l’eau défensivement. A la 12e minute de jeu, Vanhamel commettait une énorme bourde en donnant un ballon dans l’axe. Jean Onana s’en saisissait et envoyait le cuir dans les filets du but vide. Nantis de ce maigre avantage, les Rouge et Blanc prenaient confiance en leur capacité. Très appliqués dans leur pressing, ils ne laissaient que très peu d’espaces à leurs adversaires. Après 30 minutes de jeu, les Anversois n’étaient pas parvenus à cadrer la moindre frappe. Le dernier quart d’heure de la première période était un peu plus compliqué pour les Hurlus qui subissaient les offensives des visiteurs. Mais ils tenaient bon et rejoignaient les vestiaires avec leur avantage au marquoir.

Après la pause, ils continuaient d’exercer le pressing qu’ils avaient mis en place en première période avec beaucoup de discipline. Ils étaient récompensés de leurs efforts peu avant l’heure de jeu via Da Costa qui doublait l’avantage des siens d’une jolie frappe croisée. Les choses s’annonçaient bien pour Jorge Simao et ses hommes qui malgré leur avantage ne relâchaient pas la pression. Les Mouscronnois allaient encore alourdir l’addition pour les Anversois qui concédaient un troisième but des œuvres de Tabekou idéalement servi par Faraj. Avec ce net avantage au marquoir les Hurlus pouvaient attendre la fin de match sereinement même si Holzhauser réduisait la marque à huit minutes du terme.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. Si vous continuez à utiliser ce site Web, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
OK