Les Hurlus perdent deux points et deux joueurs…

WAASLAND-BEVEREN 1

MOUSCRON 1

WAASLAND-BEVEREN : Jackers ; Wiegel, Caufriez, Vukotic, Foulon ; Schryvers, Dierckx, Jubitana, Badibanga (70eKobayashi); Durmishaj (65eAgyepong), Koita (77eMilosevic).

MOUSCRON : Butez ; De Medina, Queiros, Wimmer, Pietrzak (51eVan Durmen); Boya, Hocko, Garcia ; Bakic (29eAntonov), Allagui (75ePerica), Olinga.

ARBITRE : M. VERGOOTE.

AVERTISSEMENTS : Allagui, Vukotic, Van Durmen.

LES BUTS : 32eGarcia 0-1, 72eSchryvers 1-1.

BEVEREN – Pour ce déplacement délicat, Bernd Hollerbach était privé des services de Jonah Osabutey en délicatesse avec ses adducteurs. On retrouvait donc Marko Bakic qui remplaçait numériquement l’attaquant prêté par le Werder Brême. Match piège par excellence, cette visite chez la lanterne rouge ressemblait à tout sauf à une formalité pour Bernd Hollerbach et ses troupes. Il suffisait de voir le degré de concentration affiché par les Hurlus dans les vestiaires avant le début de la rencontre pour comprendre l’importance de cette rencontre dans les esprits mouscronnois.

Comme on s’y attendait le début de rencontre était compliqué pour les Hurlus et les Locaux se créaient les meilleures occasions dans le premier quart d’heure comme sur ce centre de Jubitana pour Durmishaj qui voyait son tir croisé passer, de peu, à côté des buts défendus par Butez. Il y eut bien cette frappe de Bakic à la 7equi nécessitait une belle parade de Jackers pour rassurer les supporters mouscronnois mais les Rouge et Blanc étaient à la peine. La tâche s’annonçait encore plus difficile avec la sortie de Bakic visiblement assez gravement touché au genou (lésion ligamentaire genou gauche). C’était sans compter sur la force de caractère affichée par les Frontaliers depuis le début de saison. Monté au jeu à la place de Bakic, Antonov adressait un centre pour Garcia qui surgissait au premier poteau pour couper la trajectoire et propulser le ballon au fond des filets de la tête.

Au retour des vestiaires, les Hurlus enregistraient un nouveau coup dur pour les Hurlus avec la blessure de Pietrzak après seulement cinq minutes en seconde période. Les Mouscronnois accusaient le coup et sur un coup franc de Badibanga, les Waaslandiens égalisaient. Mais après, une très longue, intervention du VAR, M. Vergoote annulait le but pour une position de hors-jeu. Ce but annulé faisait monter la tension d’un cran. Il faut dire que les Locaux avaient une fâcheuse tendance à laisser trainer le pied dans les duels au grand dam de l’entraîneur de l’Excel qui le faisait savoir au quatrième arbitre et au banc de Waasland Beveren. Il était d’ailleurs sanctionné d’un carton jaune. Les Locaux égalisaient quelques minutes plus tard par Schryvers à la réception d’un joli centre au premier poteau. Les Mouscronnois prenaient un coup au moral avec ce but égalisateur et subissaient la rencontre sans donner l’impression de pouvoir inverser la tendance. La fin de match était chaotique avec de nombreuses fautes de part et d’autre et un spectacle footballistique de piètre qualité. Il faut dire que pour jouer au football il faut deux équipes décidées à jouer le jeu.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. Si vous continuez à utiliser ce site Web, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
OK