Les Hurlus submergent les Côtiers

MOUSCRON : Butez ; Godeau (46Van Durmen), Dussenne, De Medina (70Sadiku); Campins (50Ciranni), Boya, Hocko (70Palmieri), Mohamed (70Kuzmanovic), Allagui (46Spahiu); Olinga (70Ippolito), Osabutey (50Pierrot).

AVERTISSEMENTS :

LES BUTS : 21et 49Olinga 2-0, 50Pierrot 3-0, 82e Spahiu 4-0,

OUDENBURG – Dès le début de la rencontre, les Hurlus prenaient le jeu à leur compte et il fallait moins de cent-vingt secondes à Olinga pour inquiéter Dutoit. La domination mouscronnoise était sans partage. Olinga obtenait une nouvelle opportunité d’ouvrir la marque sur un centre de Mohamed (12e) mais sa tête passait légèrement à côté des buts ostendais. Une minute plus tard, Olinga, encore lui, tentait une nouvelle fois sa chance mais une fois de plus, Dutoit était sur le chemin. Ce n’était que partie remise pour le Camerounais. A la 22e, les Hurlus obtenaient un coup franc bien placé. Olinga s’en chargeait et propulsait le ballon au fond des filets de Dutoit. Les Côtiers réagissaient quelques minutes plus tard, eux aussi, sur phase arrêtée mais la tentative était repoussée par la transversale de Butez. Les hommes de Bernd Hollerbach restaient toujours aussi dangereux mais Dutoit veillait au grain. De leur côté, les Ostendais parvenaient de temps à autre à surprendre la défense mouscronnoise comme sur ce centre repris de la tête par Guri mais le poteau gauche de Butez faisait son office.

Au retour des vestiaires, Bernd Hollerbach effectuait deux changements et permettait à Godeau et Allagui de souffler un peu. Les Hurlus rencontraient plus de difficultés à entrer dans le match qu’en première période et les Ostendais en profitaient pour mettre le nez à la fenêtre. Mais les Mouscronnois reprenaient rapidement le dessus. Osabutey prolongeait, vers Olinga, un ballon repoussé par la défense. Le Camerounais filait droit au but pour tromper facilement le portier ostendais. Soixante secondes plus tard, alors qu’il venait de monter au jeu, Pierrot profitait d’une approximation défensive pour porter le score à 3-0. Les Ostendais subissaient la rencontre et même lorsqu’ils se créaient une occasion, il y avait toujours un pied mouscronnois pour contrecarrer leurs plans. De l’autre côté du terrain, les Hurlus rentraient dans la défense côtière comme dans du beurre à l’image de Spahiu, bien lancé par Palmieri, qui s’offrait une balade dans l’arrière-garde ostendaise avant de tromper le portier d’Ostende.

Au final, les Hurlus décrochent une nouvelle victoire convaincante en préparation face à une formation ostendaise qui a eu toutes les peines du monde à endiguer les offensives mouscronnoises.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. Si vous continuez à utiliser ce site Web, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
OK