Une superbe deuxième période

Union St Gilloise 3 – Excel Mouscron 3
UNION ST GILLOISE: Kristiansen ; Perdichizzi, Kandouss, Mehlem, Morren (63e Traore); Teuma, Hamzaoui, Ferber (75e Gerard), Muzi Tau; Tabekou, Salemani.
MOUSCRON : Butez ; Vojvoda, Sadiku, Boya, Antonov ; Van Durmen, Bakic (68e Pierrot), Amallah ; Leye, Awoniyi, Dione (46e Benson)
ARBITRE: M. Geldhof.
AVERTISSEMENTS: Bakic, Antonov, Sadiku, Traore, Van Durmen.
LES BUTS: 7e et 27e Muzi Tau 2-0, 42e Awoniyi 2-1, 72e Benson 2-2, 80e Gerard 3-2, 82e Benson 3-3,
FOREST – Dès le début de la rencontre, les joueurs de l’Union se jetaient à l’assaut des buts mouscronnois et après cinq minutes de jeu, il fallait une intervention du pied de Jean Butez pour empêcher Tabeku d’ouvrir la marque. Cent-vingt secondes plus tard, le portier mouscronnois se montrait moins impérial et relâchait une tentative de Hamzaoui. Muzi Tau en embuscade ne manquait pas l’occasion d’ouvrir la marque pour l’Union. Une minute après l’ouverture du score, les Unionistes étaient à deux doigts de doubler la mise sur un corner repris de la tête par Kandouss mais le ballon frôlait l’équerre des buts de Butez . Les Hurlus ne parvenaient pas à poser leur jeu et subissaient en ce début de rencontre. La réaction mouscronnoise tombait finalement à) la 20e elle venait du pied d’Antonov dont la frappe déviée terminait sa course en corner. Après un début de rencontre délicat, les Mouscronnois sortaient un peu la tête de l’eau et retrouvaient peu à peu leurs marques. Mais au lieu de revenir à la marque, ils concédaient un deuxième but des œuvres de Muzi Tau sur un contre qui avait débuté sur une faute flagrante contre Amallah. Les Rouge et Blanc finissaient quand même par réduire la marque juste avant la pause au terme d’un joli mouvement entre Amallah et Awoniyi ponctué par l’attaquant de Liverpool.
Au retour des vestiaires, les Hurlus se montraient un peu plus impliqués dès le coup d’envoi. Il faut dire que la montée au jeu de Benson apportait un peu de vivacité dans leurs rangs. Tant et si bien qu’à l’heure de jeu, il fallait une intervention miraculeuse de Kristiansen devant Awoniyi pour empêcher les Hurlus de rétablir l’égalité. Ce n’était que partie remise pour les hommes de Bernd Storck. Benson s’emparait d’un ballon dans la zone de vérité et d’une jolie frappe croisée remettait les deux équipes à égalité. La joie mouscronnoise était de courte de durée. A la 80e Gerard récupérait un ballon dans l’entrejeu et filait seul au but pour finalement tromper Butez d’une jolie pichenette. Mais les Hurlus n’avaient pas dit leur dernier mot. Sur une belle ouverture de Pierrot, Benson se présentait seul devant Kristiansen et ne lui laissait aucune chance. Les Mouscronnois quittaient la capitale avec un point arraché avec une volonté sans faille.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. Si vous continuez à utiliser ce site Web, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
OK
You might also like