Une démonstration mouscronnoise

Royal Excel Mouscron – S.V. Zulte Waregem : 3-0
Mouscron : Butez, Antonov, Amallah, Awoniyi (76e Awoniyi), Boya, Dione (83e Pierrot), Leye, Gulan (38e Kuzmanovic), Vojvoda, Van Durmen, Sadiku.
Zulte Waregem : Bansen, De Fauw, Harbaoui, Bongonda, Walsh, Soisalo (36e De Pauw), Bjordal, Seck, Bürki (46e Marcq), De Smet (36e Sylla), Pletinckx.
Arbitre : Monsieur Bert Put.
Buts : 12e Awoniyi sp (1-0), 40e Amallah (2-0), 55e Dione (3-0).
Avertissements : Amallah, Boya, Seck, De Pauw.
Pour le compte de la septième journée des Playoffs 2, l’Excel recevait son voisin, Zulte Waregem. Une équipe qui ne jouait plus grand-chose dans cette poule B avec seulement sept points, soit 11 de moins que le leader courtraisien, et qui pouvait permettre aux Mouscronnois d’aller chercher leur première victoire en Playoffs. C’était d’ailleurs à Waregem que les Hurlus avaient été chercher leur premier petit point, sur le score de 2-2.
Et les Mouscronnois se mettaient en évidence dès les premiers instants. Bien placé dans le rectangle, Awoniyi envoyait une frappe à ras-de-terre qui semblait tromper Bansen, le portier adverse, mais qui ne trouvait pas le cadre. Néanmoins, la plus première grosse occasion arrivait après à peine 10 minutes de jeu. Dione centrait, obligeant De Fauw à tromper son propre gardien de la tête. Malheureusement, la transversale sauvait les visiteurs. Mais sur le corner qui suivait, les Hurlus bénéficiaient d’un penalty pour faute de main. C’est ainsi qu’à la 12e minute, Awoniyi, très en vue depuis le début de la rencontre, ouvrait le score. Par la suite, le match perdait en intensité, même si une légère domination mouscronnoise se faisait sentir. Bien en place défensivement, l’Excel ne laissait que très peu d’espace aux attaquants adverses. Devant, le trio Awoniyi-Dione-Amallah était très remuant, créant le danger face aux cages de Zulte Waregem. À la 32e, Awoniyi aurait pu alourdir le score. Bien lancé dans la profondeur par Dione, le numéro 14 passait en puissance devant son opposant, mais sa frappe trouvait Bansen. Le premier coup dur tombait peu avant la 40e pour l’Excel. Nikola Gulan, blessé, devait céder sa place à Kuzmanovic. Mais loin de se laisser abattre, les Mouscronnois alourdissaient le score presque dans la foulée. A la 41e et après un bon travail de l’entrant Kuzmanovic, le ballon retombait dans les pieds d’Amallah à l’entrée de la surface. Sans se poser de question, l’attaquant envoyait une demi-volée puissante à mi-hauteur, qui se logeait dans le petit filet de Bansen. 2-0, Mouscron avait fait le plus dur. Juste avant la pause, c’est Butez qui s’illustrait. Presque en face à face, le portier déviait une frappe puissante d’une main ferme, pour préserver l’avantage des siens. C’est ainsi que les 22 acteurs rejoignaient les vestiaires sur un bel avantage des mouscronnois au marquoir.
Au retour des vestiaires, la physionomie de la rencontre ne changeait pas tellement. L’Excel tentait toujours de se projeter vers l’avant, même si Zulte Waregem exerçait plus de pression pour revenir dans la rencontre. Mais à la 55e, ce sont bien les Hurlus qui s’illustraient encore, en alourdissant une fois de plus le score. À la 55e en contre, et après une remontée de presque tout le terrain de la part de Kuzmanovic, ce dernier décalait pour Dione qui, après avoir éliminé deux opposants, inscrivait son tout premier but professionnel d’une frappe puissante au premier poteau. 3-0, les Mouscronnois semblaient prendre un avantage décisif. À peine cinq minutes plus tard, Kuzmanovic encore lui, n’était pas loin d’inscrire le 4e but de la rencontre, mais sa frappe ne trouvait pas le cadre, alors qu’il se trouvait légèrement excentré aux abords du petit rectangle. À la 65e, Awoniyi passait tout proche du doublé . Malheureusement, sa frappe s’écrasait sur le poteau d’un Bansen totalement battu, après un joli travail de conservation dans les 16 mètres visiteurs. À ce rythme, il était difficile d’imaginer que le marquoir ne bougerait plus, tant Zulte Waregem n’y était pas défensivement, et laissait de nombreux espaces aux Rouges et Blancs. À son tour, Leye aurait pu lui aussi alourdir le score, d’une bicyclette qui ne trouvait pas le cadre, alors qu’il était seul devant le but. À noter l’excellent travail de Dione juste avant, qui avait éliminé son opposant d’une feinte de frappe parfaite avant de trouver Bansen sur sa route. À la 88e le Canonnier avait droit à une scène cocasse. Pour son premier ballon, Benson envoyait Dione dans la profondeur. En face à face, le jeune attaquant envoyait un petit piquet qui prenait la direction du cadre… Avant que Leye ne reprenne le ballon et l’envoyait sur la transversale, à cinquante centimètres du but ! Heureusement, l’assistant avait levé son drapeau, épargnant Mbaye d’un passage dans le bêtisier du weekend. En face, les flandriens n’avaient pas le droit au chapitre. Ils semblaient amorphes, sans aucune réaction. Pour preuve, Butez n’avait eu qu’à s’employer sur de petits ballons en plein centre du but. Il était temps que le match se termine pour l’arrière garde Essevee. Finalement, malgré une flopée d’occasions mouscronnoise, le score ne bougeait plus. Les Hurlus décrochaient leur premier succès dans ces Playoffs, avec la manière et face à leurs supporters, qui semblaient ravis de cette démonstration mouscronnoise. Au passage, Mouscron conserve sa cage inviolée pour la première fois depuis le 23 février et une victoire 1-0 face à Lokeren.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. Si vous continuez à utiliser ce site Web, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
OK
You might also like