L’Excel s’incline au terme d’un match courageux

Royal Excel Mouscron – K.V. Courtrai : 2-3
Mouscron : Vasic, Dussenne, Amallah, Awoniyi, Boya, Dione (88e Vrooman), Leye, Gulan, Vojvoda, Van Durmen (81e Pierrot), Godeau (15e Kuzmanovic)
Courtrai : Bruzzese, Kagelmacher, Rougeaux, Koita (70e Stojanovic), Chevalier, Van Der Bruggen, Lepoint, Avenatti, Rolland, D’Haene, Golubovic (54e Kumordzi)
Arbitre : Monsieur Jan Boterberg
Buts : 30e Leye sur pen. (1-0), 31e Chevalier (1-1), 56e Boya CSC (1-2), 67e Amallah sur pen. (2-2), 75e Avenatti (2-3)
Avertissements : Kagelmacher, Golubovic, Amallah, Kuzmanovic.
Exclusion : 24e Dussenne (1r.)
Pour cette sixième journée des Play-offs 2, l’Excel recevait son voisin courtraisien, qui jouait pour la victoire finale dans ce groupe B. Mais face à leurs supporters, les Hurlus voulaient à tout prix décrocher leur premier succès, après 4 défaites et un seul petit nul. Cependant, la tâche n’allait pas être facile pour les locaux, face à une équipe qui ne comptait qu’une défaite dans ces Play-offs, pour quatre victoires.
Et le début de rencontre était assez fébrile de part et d’autre. Les deux équipes étaient bien en place et ne se projetaient pas vers l’avant. Pourtant, avec le retour d’Amallah, l’Excel tenait un renfort de taille, lui qui était un élément clé de la formidable série d’invincibilité des Hurlus en 2019. Finalement, c’est Taiwo qui se procurait la première occasion franche de cette partie. Bien lancé en profondeur, l’attaquant se présentait en face à face avec Bruzzese, mais croisait trop sa frappe qui passait près du but. À la 24e, le premier tournant de cette partie arrivait. Après un tacle qui semblait anodin, Dussenne se voyait brandir le carton rouge. Et après consultation du VAR, Monsieur Boterberg restait sur sa décision. L’Excel allait devoir batailler en infériorité numérique. Pourtant à la 30e, c’est bien Mouscron qui ouvrait le score. Accroché dans le rectangle, Awoniyi bénéficiait d’un penalty, que transformait Leye pour sa 350e en Pro League. Mais l’avantage était de courte durée pour les Rouges et Blancs, qui se voyaient rejoindre moins d’une minute plus tard sur un but de Chevalier, complètement esseulé au second poteau. La suite de la rencontre était assez calme, même si Golubovic, qui commettait un tacle similaire à celui de Dussenne aurait pu lui aussi être expulsé. En fin de seconde période, Vasic permettait aux Hurlus de rester dans la partie, en sortant une parade sublime dans le temps additionnel. 1-1 à la pause rien n’était joué mais les Hurlus allaient devoir se montrer courageux pour empocher au moins un point à l’issue de ce match.
Les Hurlus redémarraient fort en seconde période, se procurant d’entrée une belle occasion via Awoniyi, qui voyait sa frappe passer non loin du poteau. Dans la foulée, c’est Leye qui tentait un lobe subtil depuis l’entrée de la surface mais, encore une fois, le cadre faisait défaut. Malheureusement, quelques minutes plus tard, ce sont bien les visiteurs qui prenaient l’avantage. À la 56e et après une perte de balle d’Amallah au milieu, Teddy Chevalier était lancé dans la profondeur, côté droit. L’attaquant centrait fort à ras de terre devant le but, contraignant Boya à la déviation dans ses propres filets. 1-2, Mouscron devait déjà se ruer vers l’attaque, au risque de laisser des espaces défensifs. Le tout en infériorité numérique. Mais l’Excel ne s’avouait pas vaincu, et revenait dans la partie dix minutes plus tard. À la 64e, Leye s’écroulait dans la surface. À première vue, l’arbitre ne signalait rien mais, après consultation du VAR, il se rétractait et indiquait le second penalty de la soirée pour les locaux. Amallah le transformait d’une frappe puissante, et remettait les deux équipes dos à dos. Et alors que l’Excel semblaient revigorés, les visiteurs reprenaient les commandes, après un but presque gag. Amallah déviait une frappe à l’entrée du rectangle Hurlus, mais le ballon finissait dans les pieds d’Avenatti qui marquait à bout portant. Vasic, qui avait anticipé la première frappe, ne pouvait rien. À la 75e, Courtrai reprenait définitivement l’avantage. Car même si les Rouges et Blancs ont tout fait pour revenir une seconde fois, rien n’y faisait. Courtrai jouait le contre, cherchant à profiter des espaces laissés par l’arrière garde mouscronnoise. Finalement, Monsieur Boterberg renvoyait les « 21 » acteurs aux vestiaires, sur une nouvelle défaite de l’Excel dans ces Play-offs 2. Et avec cinq revers en six rencontre, Mouscron pointait à la dernière place du classement, avec une seule petite unité au compteur.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. Si vous continuez à utiliser ce site Web, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
OK
You might also like