Les Hurlus craquent dans les arrêts de jeu

Zulte Waregem 2 – Mouscron 2

ZULTE WAREGEM : Bostyn ; De Fauw, Pletinckx, Bürki, Walsh ; Soisalo (57eHarbaoui), Bongonda, Bjordal, Peeters ; Sylla, De Smet (57eDe Pauw).

MOUSCRON : Butez ; Vojvoda, Dussenne, Godeau, Antonov ; Kuzmanovic (72eVan Durmen), Boya, Mohamed ; Bakic, Pierrot, Dione.

ARBITRE : M. DIERICK

AVERTISSEMENTS : Butez, Peeters, Harbaoui, Van Durmen.

LES BUTS : 51eMohamed 0-1, 67eBürki 1-1, 78eBoya 1-2, 90+3 Bjordal

WAREGEM – Annoncé dans le groupe pour ce déplacement face à Zulte-Waregem, Selim Amalah devait finalement déclarer forfait suite à un nouveau coup reçu à l’épaule lors du dernier entraînement de la semaine. Kuzmanovic en profitait pour fêter sa première titularisation.

Le début de rencontre était équilibré. Les deux équipes donnaient l’impression de vouloir décrocher les trois points de la victoire. Butez devait s’interposer à deux reprises avant la 20emais l’action la plus dangereuse était à mettre au crédit des Hurlus. A la 20e, Dione, Kuzmanovic et Bakic proposaient une superbe phase de jeu mais le geste final du Monténégrin manquait de justesse. Sur le contre, les locaux étaient à deux doigts d’ouvrir la marque par le biais de Bongonda mais une fois de plus Butez était au bon endroit. Puis ce fut au tour de De Smet d’alerter le dernier rempart des Hurlus mais la frappe du Flandrien était trop croisée et terminait sa course en sortie de but. La rencontre était équilibrée mais à cinq minutes de la pause, Dione était à deux doigts d’ouvrir la marque sur une belle ouverture de Bakic mais il était devancé par Bostyn qui avait bien anticipé.

Dès le retour des vestiaires, les Hurlus se montraient entreprenants. Ils étaient récompensés de leurs efforts à la 51e. Dimitri Mohamed, qui fêtait son 200ematch en tant que joueur professionnel, décochait un obus à 25 mètres des buts de Bostyn. Le cuir terminait sa course au fond des filets. Nantis de ce maigre avantage, les Mouscronnois continaient à mettre la pression sur les Locaux mais peu après l’heure de jeu ils se laissaient surprendre. Sur un corner mal repoussé par la défense, Bürki récupérait le cuir et l’envoyait au fond des filets de Jean Butez qui ne pouvait que constater les dégâts. Les Hurlus n’avaient pas dit leur dernier mot. Frank Boya profitait d’une confusion dans le rectangle à la suite d’un corner pour pousser le cuir au fond des filets et redonner l’avantage aux Rouge et Blanc. Alors que la victoire semblait acquise pour l’Excel, les Flandriens inscrivaient le but égalisateur dans les arrêts de jeu en profitant d’une confusion consécutive à un corner.

Malgré de nombreuses occasions et une domination quasi incontestée, les Hurlus devaient se contenter d’un petit point, le premier dans ces play-off 2.

 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. Si vous continuez à utiliser ce site Web, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
OK