Le bon fonctionnement de l’Excel dépend en grande partie de la collaboration avec ses bénévoles. Le Royal Excel Mouscron a vraiment besoin de ses hommes et de ses femmes qui lui rendent un énorme service et qui se montrent toujours disponibles.

Jeunes et moins jeunes, les bénévoles sont au cœur du fonctionnement du Royal Excel Mouscron. Vous souhaitez vous investir davantage au sein du club et vivre l’Excel de l’intérieur? Contactez-nous et rejoignez la famille des Hurlus !

Retrouvez ici au fil de la saison les témoignages de nos bénévoles


17424980_1448537965221497_3106022387968485209_nGeorgette Blomme  est une de ces nombreux bénévoles qui est toujours présente aux matchs à domicile.

Georgette, depuis quand êtes-vous au contact du club?

Quand j’étais toute petite, j’allais tous les dimanche après-midi au foot à Mouscron avec mon père et mon grand-père. J’aime le foot en général, mais quand tu as un club de première division dans ta ville, forcément tu es obligé d’en être supporter. Grâce au foot, Mouscron est connu partout. On avait une très bonne équipe avec des mouscronnois qu’on connaissait depuis qu’ils étaient tout petits. On était une grande famille. L’Excel, c’est ma deuxième maison.

Quand avez-vous décidé de devenir bénévole à Mouscron?

Je me rendais à tous les matchs de Mouscron, aussi bien aux matchs à domicile qu’aux matchs en déplacement. Puis, quand Mouscron est monté en première division, il y a environ 20 ans, je suis devenu bénévole du Futurosport. Je suis en charge de l’accueil de toutes les équipes de jeunes de Mouscron, des adversaires et des arbitres.

Ensuite, vers quoi avez-vous évolué ?

En plus de ça, je suis bénévole à l’Excel maintenant. Je travaille à la buvette des VIPs où je vends des tickets boissons. Je m’occupe aussi de la réception des réserves. Je vais chercher les sandwichs, des fruits, etc. Tout ce qui est lié, de près ou de loin, au football.

Vous étiez la première à remplir le Guide du REM, racontez-nous votre secret?

J’avais entendu parler du livre quand ils ont fait de la publicité pendant un match, mais sans plus. Je suis allée au bureau pour remplir les frigos et c’est là qu’on m’a demandé si j’avais déjà mon guide.  Ils me l’ont donné et j’ai tout de suite acheté une boîte de vignettes. J’ai commencé à remplir mon guide avec les images que j’avais dans ma boîte et ensuite j’ai fait des échanges avec d’autres supporters. Finalement, j’ai eu la chance d’avoir tout ce qu’il fallait pour le remplir rapidement. J’étais fière d’être la première. C’est un très beau guide avec de belles images qui représentent bien le club et toute la communauté Hurlue.

Aimeriez-vous nous faire part d’un ou plusieurs souvenirs ?

La montée en première division de l’Excel à Courtrai en 1996 est mon plus beau souvenir. On a fait la fête jusqu’au petit matin, c’était génial. Après, il y a eu la désillusion quand on est tombé en faillite. C’était un pincement au cœur, un gros chagrin. La déception était immense chez beaucoup de personnes.

Un dernier mot peut-être ?

Je souhaite que le club évolue et que tout aille dans le bon sens. J’espère voir une belle équipe sur le terrain pour la saison 2017-2018 et que les supporters suivent.

Merci beaucoup Georgette pour cet entretien.

véroniqueVoici le témoignage d’une bénévole très active pour l’Excel

Véronique, depuis quand êtes-vous au contact du club ?

Je me suis rapproché du club lors de la première année du club en Division 1, du temps de l’Excelsior. Cela fait maintenant plus de 20 ans ! J’avais pris un abonnement et en me rendant compte de la ferveur du public et de l’engouement dans les travées du stade, j’ai eu envie de jouer un rôle encore plus important au sein du club en devenant bénévole.

 

Quel était ton rôle au sein du club à cette époque ?

J’ai commencé à travailler au Shop officiel. Je contribuais donc à ce que les gens portent fièrement les couleurs rouges et blanches. Je m’étais également engagée dans une association qui avait pour but de récolter de l’argent pour organiser des voyages et des évènements en tout genre pour les autres bénévoles. J’organisais donc avec mes collègues des goûters pour la Saint Nicolas, des barbecues ainsi que des voyages comme par exemple au Parc Astérix ou à Disneyland. Nous étions également heureux de pouvoir leur offrir des cadeaux en nous rapprochant d’entreprises partenaires.

Ensuite, vers quoi avez-vous évolué ?

Après cette belle période, nous avons malheureusement vécu la faillite du club et la descente en promotion. Mais comme beaucoup d’autres personnes, je suis restée fidèle. J’ai ainsi commencé le stewarding et je suis aujourd’hui en charge de l’accueil des supporters et spectateurs dans les salons VIP.

Pouvez-vous présenter les missions dont vous êtes en charge ?

Je m’occupe du contrôle des accès, j’oriente et j’accompagne les personnes du mieux possible. En fait, à l’accueil, nous sommes le premier contact entre le public et le Royal Excel Mouscron. C’est donc très important de savoir bien accueillir les personnes et d’être à leur écoute.

Aimeriez-vous nous faire part d’un ou plusieurs souvenirs ?

J’ai un souvenir assez triste de la descente du club. Les gens étaient très affectés. Cependant, le message positif ici, c’est que nous avons eu la preuve que les mouscronnois étaient fiers de leur club et attaché à celui-ci. Un souvenir plus gai est celui d’un joueur professionnel très connu que j’ai contrôlé un soir de match. Concentré sur mon travail, je ne m’étais pas rendu compte de qui il s’agissait. Ce joueur jouant le jeu comme tout autre spectateur, les autres bénévoles et stewards ont bien rigolé quand ils ont vu que je prenais soin de vérifier son billet et son bracelet.

Un dernier mot peut-être ?

Je suis confiante dans le maintien du club Hurlu. On y croit, on peut le faire !

Merci beaucoup Véronique pour ce retour d’expérience.

Voici le témoignage de l’un de nos bénévoles les plus fidèles :
Image73
Romain (74) est une des figures du Royal Excel Mouscron. Auprès du club depuis de nombreuses années.

Romain, depuis quand êtes-vous au club?

Depuis tout le temps ! En effet, à 10 ans, j’ai commencé à jouer pour le club. C’était même avant la fusion de l’Excelsior. Cela fait donc 64 ans que je suis au club. J’ai donc connu toutes les périodes du club, depuis le début de l’Excelsior jusqu’à maintenant. J’ai vécu de très bons moments, mais aussi la faillite, et enfin le nouveau départ du club. Depuis ma prépension, il y a 22 ans, je suis au club quotidiennement pour aider l’Excel. En fait, Jacques Vandewalle était mon copain depuis l’école maternelle et nous étions ensemble tous les jours. On venait même au club après la faillite !

Quel rôle avez-vous au sein du club?

Au début, j’étais chauffeur de la direction. Après, j’ai commencé à conduire les joueurs. Maintenant, j’accompagne les (nouveaux) joueurs et je transporte le matériel. J’aide aussi un peu par-ci par-là quand c’est nécessaire.

Quel entraîneur et quel joueur vous ont marqué pendant votre période au club?

J’ai eu une bonne relation avec beaucoup d’entraineurs, mais j’appréciais vraiment Hugo Broos. On a vécu quelques très beaux moments ensemble et il était vraiment sympa. Enzo Scifo était également un grand monsieur. En ce qui concerne les joueurs, j’aimais bien Mbo Mpenza. Il était très respectueux envers tout le monde et c’était un vrai gentleman. Mais, d’une manière générale, je m’entends bien avec tous les joueurs et je m’amuse bien avec tous.

Un tout grand merci Romain.

Michel Leroy (67 aMichelns) est un de ces bénévoles qui est tous les jours au Canonnier.

Michel, est-ce possible de nous décrire ton rôle au sein du club ?

J’ai commencé au club il y a plus ou moins 20 ans. Au début, je m’occupais des réceptions VIP, mais  depuis presque 6 ans, je donne un coup de main lors des entraînements et des matchs. J’encadre les joueurs et je fais en sorte que tout soit bien en place pour les mettre dans les meilleures dispositions. Je prépare les ballons, le matériel, les gourdes, les vestiaires, etc. Je suis assez carré dans ce que je fais et j’aime bien que tout soit bien organisé. Je suis toujours correct avec les joueurs mais ils savent qu’il y a des règles à suivre et que nous avons besoin de faire preuve de discipline. Je passe 90% de mon temps au club. Par ailleurs, comme je suis aussi steward, je pars, quand j’ai le temps, avec d’autres stewards mouscronnois m’occuper de la sécurité des matchs des Diables Rouges, de Bruges et de Courtrai.

Tu dois être un grand passionné de football pour passer autant de temps au club ?

Pas vraiment. Avant, j’étais présent à toutes les rencontres de l’Excel, mais je n’étais pas un vrai ‘fan’. Je veux uniquement rendre service au club. Ce qui m’intéresse, c’est que tout ce passe bien au club et que tout soit bien organisé. Je ne connais pas bien le football. Je suis à côté du groupe, mais jamais dans le groupe. Je veux seulement donner un coup de main.

Est-ce que les joueurs suivent toujours tes consignes ?

Le groupe qu’on a maintenant, c’est le meilleur groupe qu’on a eu depuis que je suis au club. En général, les joueurs n’aiment pas trop quand il y a trop de règles et aiment bien me taquiner, mais cette saison cela se passe assez bien. Je suis fier de pouvoir aider le Royal Excel Mouscron

Merci beaucoup Michel !
Merci pour cette interview et pour ton investissement !

Sandrine Sobrie est l’une de ces bénévoles, si précieuse aux yeux du club. Nous avons souhaité lui donner la parole :

Sandrine, posandrine-page2uvez-vous nous décrire votre rôle au sein du club ?

Le jour J, je m’occupe de la billetterie des visiteurs en avant-match et tiens également avec d’autres bénévoles la buvette « Nou Camp » dans les salons VIP. En avant-match, je remplis aussi les frigos et j’aide, de manière générale, à la préparation. Chaque lundi, je suis aussi présente au Futurosport en tant que bénévole.

Sandrine, depuis quand êtes-vous au club ?

Cela fait 20 ans que je suis supportrice du club, mais j’ai commencé comme bénévole il y a 15 ans, du temps de l’Excelsior.

Avez-vous vu une évolution dans le fonctionnement du club?

J’ai vu beaucoup de changement et d’évolution dans le club, mais dans notre fonctionnement, il n’y a pas grand-chose qui ait changé. Nous avons une certaine routine et continuons d’accomplir nos missions avec sérieux et bonne humeur.

Le club a toujours besoin de ses bénévoles. Avez-vous un conseil ou un avis à donner à de futurs candidats ?

Je conseille à tout le monde de devenir bénévole ! Nous sommes une petite famille et avons, dans le même temps, l’occasion de rencontrer beaucoup de personnes. Au-delà de ça, on se sent vraiment faire partie du Royal Excel Mouscron et nous sommes fiers de pouvoir donner un coup de main en tant que supporters !

Un tout grand merci Sandrine.