Les Hurlus conservent le tempo

Une deuxième période de folie et l’Excel assure son maintien

Royal Excel Mouscron – Cercle Bruges KSV : 3-0

Les buts : 46ème Awoniyi (1-0), 50ème Amallah (2-0), 90+4 (Pierrot)

Mouscron : Butez, Dussenne, Friede, Amallah, Awoniyi (90+4 Kuzmanovic), Boya, Leye (89ème Pierrot), Benson, Gulan, Vojvoda, Godeau

Bruges : Nardi, Taravel, Gakpé (59ème Hazard), Palun (72ème Tormin), Bruno, Cardona, Etienne, Lusamba, Marega, Delacourt, Traoré (58ème Koné)

Cartes jaunes : Dussenne, Gakpé, Friede, Etienne

Pour cette 26ème journée de championnat, les Hurlus n’avaient qu’un objectif en tête : prendre les trois points, pour assurer mathématiquement leur maintien dans l’élite. En face, le Cercle de Bruges était en quête du même objectif. Mais, avec un 12 sur 12 face notamment à Genk ou Gand, Mouscron se présentait en favori de cette rencontre.

Et d’entrée de jeu, Mouscron semblait cueilli à froid ! Après un premier coup franc bien placé, Marega plaçait une tête imparable qui finissait sa course au fond des filets de Butez. Heureusement pour l’Excel, l’arbitre de touche signalait une position de hors-jeu des visiteurs. Première grosse frayeur sans conséquence dans la défense locale. Par la suite et comme à leur habitude, les Hurlus prenaient la possession du ballon. Opposés à un gros bloc défensif de la part des Brugeois, les Mouscronnois faisaient tourner le ballon en cherchant la faille dans l’arrière garde du Cercle. Bien emmené par Amallah et Benson, une nouvelle fois en forme, l’Excel tentait beaucoup mais peinaient dans le dernier geste ou la dernière passe. À la 21è , Leye n’était pas loin d’ouvrir le score. Bien lancé dans la profondeur, l’attaquant parvenait à effacer le gardien brugeois mais n’arrivait pas à redresser correctement sa frappe, qui terminait sa course dans le petit filet. Par la suite, Amallah tentait également sa chance mais voyait sa frappe finir sa course juste à côté des cages de Nardi. C’est ainsi que, malgré une nette domination mouscronnoise, les deux équipes rejoignaient le vestiaire dos à dos. Pourtant, il ne manquait pas grand-chose aux Rouges et Blancs pour ouvrir le score.

En deuxième période, il ne fallait que quatre minutes à l’Excel pour prendre un avantage considérable. Moins d’une minute après le retour des vestiaires, Awoniyi se jouait de la défense et envoyait une grosse frappe à bout portant. 1-0, Mouscron réussissait enfin à faire sauter le verrou adverse. Et ce n’était pas fini. À la 50ème, les Hurlus aggravaient leur avantage. Bien servi par Awoniyi à l’entrée du rectangle, Amallah feintait la frappe avant d’ajuster Nardi à ras de terre. 2-0, Mouscron faisait le break en moins de cinq minutes ! Sonnés par ces deux buts coup sur coup, les Brugeois avaient du mal à s’en remettre, et les Hurlus enchainaient les opportunités. Tout d’abord par Awoniyi, qui, après avoir effacé le portier, voyait sa frappe partir assez loin du but. C’était ensuite Benson qui chipotait à l’entrée du rectangle avant de perdre le ballon. De l’autre côté du terrain, la défense locale n’avait plus grand-chose à faire. Tranquillement et en galvaudant de belles opportunités, l’Excel terminait tranquillement cette rencontre face à un adversaire qui n’y était plus.

Mais alors que le score semblait acté, Pierrot, fraichement entré en jeu y allait lui aussi de son but. Seul face au portier, l’attaquant ajustait parfaitement sa frappe. 3-0, c’était le score final de cette rencontre parfaite pour les Hurlus. Après une deuxième mi-temps de folie, les Hurlus prolongeaient leur bail en Pro League la saison prochaine. Mieux encore, les Mouscronnois détenaient maintenant un très beau 15 sur 15, et se présentaient comme invaincus en 2019 !

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. Si vous continuez à utiliser ce site Web, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
OK
Vous pourriez aussi regarder