La frustration peut être énorme pour les Hurlus

Cercle Bruges : Nardi ; Taravel, Kone, Mercier, Tomin (70e Gakpé); Hazard, Cardona (75e Bruno), Eterine, Lambot (60e De Belder); Lusamba, Ueda.
Mouscron : Butez ; Vojvoda, Boya, Godeau, Gulan ; Benson, Van Durmen (90e Gkalitsios), Mohamed, Dussenne, Amallah (90e Mbombo); Frantzdy (46e Olinga)
Arbitre : M. Alen.
Avertissements : Eterine, Hazard, Olinga, Boya,
Exclusion : 22e Gulan (1r.)
Les buts : 36e Taravel csc (0-1), 81e Hazard 1-1, 89e De Belder 2-1.
BRUGES – En l’absence de Bakic, Bernd Storck choisissait de faire évoluer Noë Dussenne un cran plus dans l’entrejeu mouscronnois confiant ainsi l’axe centrale de la défense à Boya et Godeau.
Les Mouscronnois se montraient déterminés à imposer leur jeu dès le début de la rencontre en forçant les joueurs du Cercle à rester confiner dans leur partie de terrain. La première frappe cadrée venait pourtant du pied d’Eterine mais elle n’inquiétait pas Butez qui se saisissait facilement du ballon. A la 22e, sur un corner mal négocié par les Hurlus, Mercier filait seul au but mais il était crocheté par Gulan dans la surface de réparation. L’arbitre n’hésitait pas une seconde, il indiquait le point de penalty et la direction des vestiaires pour le défenseur mouscronnois. Les Brugeois se voyaient déjà mener au score mais c’était sans compter sans Butez qui repoussait la tentative de Cardona. Réduits à dix la tâche s’annonçait compliquée pour les Hurlus. Il fallait d’ailleurs encore une intervention trois étoiles de Butez devant Lambot pour éviter le 1-0. Au lieu de cela, les Hurlus profitaient d’un coup-franc à une trentaine de mètres pour tromper la vigilance de Nardi avec la complicité de Taravel qui déviait le ballon dans ses propres filets. Au retour des vestiaires, Bernd Storck décidait de modifier ses plans en remplaçant Frantzdy par Olinga. Les Brugeois mettaient la pression sur les Mouscronnois qui restaient bien organisés malgré leur infériorité numérique. Les occasions dangereuses se multipliaient pour les Brugeois qui manquaient de précision dans le dernier geste pour le plus grand plaisir des supporters mouscronnois présents dans les tribunes du Jan Breydel. A neuf minutes du terme, Hazard trouvait finalement le chemin des filets pour rétablir l’égalité. Les Hurlus continuaient à subir à 10 contre 11 d’autant que l’arbitre de la rencontre avait une certaine propension à oublier les fautes brugeoises. Finalement ce qui devait arriver arriva juste avant la fin du temps réglementaire. Sur un corner, De Belder était oublié au deuxième poteau et n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond des filets pour offrir la victoire au Cercle.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. Si vous continuez à utiliser ce site Web, nous supposerons que vous en êtes satisfait.
OK
Vous pourriez aussi regarder