Réduits à neuf les Hurlus s’inclinent sur la Côte

OSTENDE: Dutoit ; Capon, Milovic, Faes, Tomasevic ; Rajsel, Vandendriessche, Nkaka (46e Vanlerberghe), Canesin ; Zivkovic (90e Boonen), Guri.
MOUSCRON : Werner ; Katranis (85e Napoleone), Godeau, Diedhiou, Vojvoda ; Olinga (55E Kuzmanovic), Van Durmen, Mohamed, Sambu (70e De Medina), Mbombo ; Pierrot.
ARBITRE : M. Wesley.
AVERTISSEMENTS : Godeau, Zivkovic, Katranis, Milovic, Vanlerberghe,
EXCLUSIONS : 67e Godeau (2j.), 89e Diedhiou (1 r.).
LES BUTS : 24e Sambu 0-1, 46e Capon 1-1, 75e Canesin 2-1.
OSTENDE – Pour leur première rencontre de la saison, les Hurlus se déplaçaient, comme la saison dernière, en terres ostendaises. Les hommes de Frank Defays entamaient bien la rencontre et monopolisaient le ballon. Bien en place et solidaires dans l’effort, ils parvenaient à imposer leur jeu à des Ostendais bien mal inspirés. Les Rouge et Blanc en bleu pour l’occasion se payaient même le luxe de se créer quelques opportunités mais ils manquaient de réalisme dans l’avant-dernier geste. A la 23e, ils obtenaient un coup-franc intéressant pour une faute sur Van Durmen mais la tentative de Yanis Mbombo passait largement au-dessus. Ce n’était que partie remise pour les visiteurs. Soixante secondes plus tard, Olinga récupérait un ballon et s’enfonçait dans la défense adverse avant de servir idéalement Sambu qui ne se faisait pas prier et mettait les Hurlus aux commandes. La réaction ostendaise venait du pied de Guri sur coup-franc à la 30e mais Werner se détendait de tout son long pour dévier le ballon en corner.
Dès la reprise, les Ostendais remettaient les pendules à l’heure grâce à une superbe frappe de Capon qui venait se loger dans la lucarne des buts de Werner. Visiblement les Hurlus avaient encore la tête au vestiaire et les Locaux en profitaient. Les joueurs de Gert Verheyen donnaient du fil à retordre à des Mouscronnois méconnaissables par rapport à leur première période. A la 67e, les difficultés mouscronnoises se traduisaient par l’exclusion de Godeau suite à un deuxième avertissement. Réduits à dix, les hommes de Frank Defays faisaient le gros dos en espérant revenir de la Côte avec un point. Mais ce qui devait arriver arriva à la 75e, Canesin profitait des nombreux espaces entre les lignes mouscronnoises pour se présenter seul devant Werner et redonnait l’avantage à ses couleurs. La fin de rencontre s’annonçait très compliquée pour les Frontaliers. Si les Mouscronnois ne concédaient pas un autre but avant le coup de sifflet final, ils subissaient un nouveau coup du sort avec l’exclusion de Christophe Diedhiou pour une coup de coude volontaire. C’est donc avec une défense centrale décimée que les Mouscronnois accueilleront le FC Bruges la semaine prochaine au Canonnier.

Vous pourriez aussi regarder