Des Hurlus appliqués pour la première de l’année

Royal Dottignies Sports 0 - Royal Excel Mouscron 3

DOTTIGNIES : Dutoit ; Cieslik, Moulay, Pardo, Konate ; Roussel, Heggermont, Vanderhaege, Decamps ; Lebsir, Tangle.

MOUSCRON : Butez (46e Libertiaux) ; Gkalitsios (46e Diedhiou), De Medina, Godeau (46e Damjanac), Katranis (46e Huyghebaert) ; Kuzmanovic (46e Debaisieux), Napoleone (46e Gulan), Amallah (46e Van Durmen), Mohamed (46e Dione); Olinga (46e Lukovic), Mbombo (46e Fronzi).

LES BUTS : 11e Kuzmanovic (1-0), 13e Napoleone (2-0), 82e Fronzi (3-0)

En première mi-temps, Frank Defays décidait d’aligner une équipe mixte composée d’anciens joueurs et de nouvelles recrues avec notamment Kuzmanovic et Napoleone. Les deux néo-mouscronnois se mettaient rapidement en évidence. Le premier cité ouvrait la marque après un peu plus de dix minutes de jeu en concluant une belle action collective. Le second, bien servi par Mbombo au terme d’un joli débordement, inscrivait le deuxième but de la partie cent-vingt secondes plus tard. Nantis de cet avantage après moins d’un quart d’heure de jeu, les Hurlus, visiblement marqués par la première semaine de tests physiques, marqués le pas et ne parvenaient plus à prendre en défaut l’organisation locale.

Après la pause, Frank Defays faisait tourner son effectif et seul Nathan De Medina rempilait pour une deuxième mi-temps d’affilée. Fronzi l’attaquant en test en profitait pour montrer ses qualités. Athlétique, puissant et visiblement de bonne volonté, l’attaquant haïtien parvenait à se créer quelques opportunités mais manquait de lucidité dans le dernier geste. Finalement à huit minutes du terme, il décochait une frappe puissante qui trouvait le chemin des filets. On retiendra de cette rencontre, une bonne organisation défensive, quelques beaux mouvements sur les flancs même si la finition n’a pas toujours pas été au rendez-vous et des joueurs appliqués malgré quelques signes de fatigues après une grosse semaine de tests physiques.

 

Vous pourriez aussi regarder