SAINT-TROND – Pour cette rencontre, Mircea Rednic devait composer avec plusieurs défections. Logan Bailly, grippé, Mezague, Mohamed, Diedhiou blessés et Taiwo sur le banc des remplaçants. On avait donc droit à une composition inédite pour ce déplacement des Hurlus en terres limbourgeoises. Le premier quart d’heure était plutôt soporifique et ne risquait pas de déchainer les passions. Une frappe à distance de Govea largement au-dessus et une autre d’Asamoah tout aussi mal cadrée. A part cela, pas grand-chose à se mettre sous la dent. Il faut dire que les deux équipes cumulaient les erreurs et les approximations même si à ce petit jeu-là, les Locaux se montraient les plus forts… Déjà déforcés par l’absence de plusieurs titulaires, les Hurlus devaient se passer des services de Jérémy Huyghebaert après une vingtaine de minutes de jeu. Le capitaine sortait sur blessure, il était remplacé par Sébastien Locigno. A la 33e minute de jeu, les Trudonnaires obtenaient un penalty pour une faute de Godeau mais Jean Butez déviait la frappe de Boli en corner. Le danger se précisait sur le but mouscronnois mais les Canaris manquaient de précision comme sur cette frappe trop croisée de Kitsiou. Les Hurlus ne parvenaient plus à sortir la tête de l’eau et se contentaient de faire le gros dos en attendant que l’orage passe. Juste avant la pause l’éclaircie était à deux doigts de tomber sur un éclair de génie de Fabrice Olinga mais son coup-franc venait frôler le montant droit des buts de Pirard.

Au retour des vestiaires, la précision faisait toujours défaut et les vingt-deux acteurs enchaînaient les approximations les unes après les autres. Et lorsque la précision était au rendez-vous, c’était le manque de réussite qui prenait la relève comme sur cette tête repoussée par le poteau de Butez. A vingt minutes du terme, les Hurlus se créaient une belle opportunité mais la frappe de Taiwo était repoussée par Kotysch qui se jetait comme un beau diable dans les pieds de l’attaquant mouscronnois. De leur côté, les Trudonnaires voyaient défiler le chrono et se montraient de plus en plus pressants sur le but de Butez. Ce qui devait arriver arriva finalement dans la dernière minute de jeu. Un coup-franc, botté par Legear, était prolongé de la tête par Goutas dans les filets de Jean Butez qui ne pouvait que constater les dégâts.

Une nouvelle fois, les hommes de Rednic, perdent de précieux points dans le monnaie time. Une habitude qu’il serait de bon ton de corriger pour éviter de retomber dans l’anonymat du ventre mou de la compétition…

 

 

Saint-Trond 1

Mouscron 0

SAINT – TROND : Pirad ; Kitsiou, Goutas, Kotysch, De Norre (77E Antunes); Acolatse (58e Legear), Asamoah, De Petter, Botaka ; Boli (58e De Sart), Charisis.

MOUSCRON : Butez ; Huyghebaert (23e Locigno), Godeau, Nkaka, Vojvoda ; Olinga (56e Awoniyi), Govea, Aidara, Rotariu ; Bolingi, Amallah (85e Lomalisa).

ARBITRE : M. Vertenten

AVERTISSEMENTS : Aidara, Godeau, Amallah,

LE BUT : 90e+3 Goutas (1-0)