Pour son entrée en compétition, l’Excel recevait l’AFC Tubize dans le cadre des 1/16ème de finale de la Crocky Cup. Pensionnaires de D1B, les Tubiziens occupent la sixième place du classement. Un tirage qui pouvait se montrer abordable pour les Hurlus, à conditions de rééditer les mêmes prestations qu’en championnat.

Et pour preuve, d’entrée, ce sont les Tubiziens qui se montraient les plus dangereux, profitant des approximations de l’équipe mouscronnoise. Ainsi, Stevance et Hwang se trouvaient en bonne position, mais leurs frappes échouaient à quelques centimètres des cages de Bailly. Des alertes dont devaient prendre conscience l’Excel pour éviter la surprise. Et ce fût chose faite. À la 27ème, Olinga pressait bien et récupérait sur son flanc, avant d’adresser un centre au point de pénalty. Rausin, ancien de la maison, se trouait et permettait à Awoniyi d’inscrire le premier but de la rencontre. 1-0, le plus dur semblait fait pour les locaux. Et cinq minutes plus tard, l’Excel enfonçait une nouvelle fois le clou. Parfaitement lancé dans la profondeur, Awoniyi se montrait altruiste et remisait en retrait pour un Rotariu qui ne se faisait pas tromper pour doubler le score, d’une frappe déviée par la défense tubizienne. 2-0, les Hurlus prenait déjà une avance confortable. Le score ne bougeait plus avant la mi-temps. Les Mouscronnois rentraient aux vestiaires avec deux buts d’avance, de quoi préparer sereinement la seconde période.

Une seconde période que l’Excel recommençait à l’image du début de la première, avec des approximations et erreurs. À l’inverse que cela s’est payé cash pour les Hurlus. À la 55ème, Zenke partait dans la profondeur côté droit, avant de centrer en retrait pour Videmont qui plaçait un plat du pied hors de portée de Bailly. 2-1, le suspens semblait revenir dans la partie. Peu à peu l’Excel parvenait à reprendre le dessus, preuve en était avec cette frappe puissante de Bolingi, qui venait s’écraser sur la barre transversale de Rausin. Un montant qui ne faisait que repousser l’échéance. À la 70ème, Rotariu coupait un corner d’Olinga, plaçant le ballon au premier poteau d’une tête puissante. 3-1 à 20 minutes du terme, les Rouges et Blancs retrouvaient une place confortable. La fin de match était plutôt à l’avantage des Hurlus, qui se procuraient bon nombre d’occasions, notamment avec Bolingi. Mais l’attaquant, malgré une belle entrée, pêchait à la finition et manquait de chance. 3-1, voilà le score d’une rencontre agréable à suivre. Un match entre deux équipes francophones, qui aura vu les Tubiziens montrer une belle envie dès l’entame. À noter, aucun carton distribué dans ce 16ème de finale, preuve d’une confrontation correcte du début à la fin. Pour l’Excel, place aux 1/8ème avec, pourquoi pas, le début d’un fantastique parcours en Crocky Cup !

Réaction Rednic :

Nous devons féliciter les joueurs de Tubize. À 0-0, ce sont eux qui se créent de belles occasions, mais la chance était avec nous. Nous avons mal commencé le match, je n’étais pas très content de mes joueurs. Par la suite, nous parvenons à ouvrir le score, puis à le doubler. En début de seconde mi-temps, Tubize revient bien dans le match en réduisant la marque, et ils auraient même pu égaliser. Nous nous qualifions, mais cela n’a pas été facile, face à une bonne équipe. Je regarde les matches de Tubize, et ils sont à l’image de celui d’aujourd’hui. C’est une équipe qui joue bien au football, mais qui peine à la finition. Malheureusement dans le football, il faut marquer et nous y sommes parvenus aujourd’hui.

Réaction Olinga :

L’objectif était la qualification, avec des joueurs qui n’ont pas forcément l’habitude de jouer ensemble. Ce match nous a montré qu’il n’y a pas vraiment de différence entre les joueurs habituels et ceux qui ont moins de temps de jeu, tant la motivation est présente dans le groupe. Et c’est cette envie qui fait notre force de semaines en semaines. Tubize nous a mis en difficulté, surtout dans les 20 premières minutes, avec de grosses occasions. À ce moment, le manque d’automatisme se faisait sentir, et nous n’arrivions pas à effectuer le pressing comme le coach l’avait demandé. Mais par la suite, nous sommes rentrés dans la partie et nous avons pu développer notre football. À présent, nous devons nous reposer et déjà oublier, afin de nous concentrer sur le match de ce weekend à la maison, qui sera très important pour nous.

 

Royal Excel Mouscron – Tubize : 3-1

Mouscron : Bailly, Mezague, Olinga (78ème Vojvoda), Mbombo (54ème Amallah), Lomalisa, Awoniyi (61ème Bolingi), Palic, Locigno, Nkaka, Godeau, Rotariu

Tubize : Rausin, Gouw (69ème Babic), Stevance, Zenke, Videmont, Ryckaert, Hwang, Carlier 80ème Ben), Ba, Nirisarike, Weymans (55ème Lee)

Les buts : 27ème Awoniyi (1-0), 32ème Rotariu (2-0), 55ème Videmont (2-1), 70ème Rotariu (3-1)